logo-amicale-def
logo-amicale-def
LOGOJPG

A la découverte des « E-bikes » à Bourscheid

Gruppe Velo2

Comme le veut la tradition, l’amicale des anciens élèves du L.T.H.A.H.D. avait invité tous ses membres et amis à une rencontre amicale et familiale à Bourscheid.

Même si le soleil avait raté le rendez-vous pour cette journée d’été, l’ambiance fut parfaite. C’étaient  Pascale et Pascal Mathieu-Feidt qui accueillaient les excursionnistes à l’hôtel Saint Fiacre à Bourscheid en leur offrant un bon café  accompagné de viennoiseries.

Au château de Bourscheid, situé sur un promontoire escarpé surplombant la Sûre de 150 m, c’était la guide Peggy  qui  expliqua l’histoire de ce fort de forme triangulaire.

Vers l’an 1000, un fortin en bois fut transformé en château fort en pierres.

Le château de Bourscheid fut agrandi en quatre étapes, dont la dernière s'acheva en 1430 avec la construction de la grande enceinte et de ses nombreuses tourelles.

Les seigneurs de Bourscheid, qui habitèrent le château à cette époque, faisaient partie des familles de chevaliers les plus respectées de la région. Fidèles vassaux du Duc de Luxembourg, ils furent également ses conseillers et combattirent à ses côtés lors de conflits armés. La famille des Bourscheid fut remplacée par celle des Metternich en 1626, avant que la Révolution française ne mette un terme au pouvoir féodal.

Délaissé au XIXe siècle, l'imposant château tomba finalement en ruines. C’étaient ces ruines auxquelles Victor Hugo, célèbre écrivain français du romantisme, consacra deux textes dans ses « Carnets ».

Classées « monument historique » en 1936, les ruines furent acquises par l’État luxembourgeois en 1972. Depuis, la maison de Stolzemburg et la maison du Gardien ont été reconstruites, les tours ont été couvertes. Les travaux de consolidation sont toujours en cours.

Les amicalistes furent de retour à l’heure pour l’apéritif à l’hôtel Saint Fiacre où un « Fierkel um Spiess » tournait ses derniers tours. Le Chef Pascal découpa cette spécialité luxembourgeoise pour la présenter sous forme de buffet aux gourmets. Le cochonnet juteux avec sa couenne croquante était un vrai régal.

En début d’après-midi, c’était John Feidt qui surveilla le départ de la randonnée en E-bikes. Après la belle descente vers Welscheid, c’était la montée vers Kiemen. Grâce au renfort de la batterie certains des sportifs d’une journée avaient le feeling de Bob Jungels en pédalant jusqu’au coteau. Pause obligatoire au « Café beim Serge » à Kiemen chez Serge Feller, également ancien du LTH, pour se restaurer pour le retour à Bourscheid.

Une journée touristique au Grand-Duché se termina en joie. Les participants avaient  vite oublié que la météo n’était pas du côté de ceux qui s’étaient donnés rendez-vous cette activité en plein air.

 

 

[Start] [Assemblée 2016] [Malta] [Journée] [Membres] [Comité] [Contact]